Tables rondes


Table ronde - Habitats alternatifs pour aîné.e.s : une comparaison France, Royaume-Uni et Québec


Après une première table-ronde le 18 février ayant porté sur l’espace et les soins dans l’habitat pour aîné.es au Québec, cette deuxième activité a permis de découvrir les contextes français et britanniques, particulièrement en ce qui concerne les modèles alternatifs d’habitat pour aîné.es. Nous avons reçu Guy Tapie (École nationale d’architecture et de paysage de Bordeaux), Mélissa Fernandez Arrigoitia (Lancaster University) et Karen West (University of Bristol) pour en discuter. Eve-lyne Clusiault, infirmière et fondatrice d’une coopérative de soins en Estrie, a effectué un retour sur les propos tout en faisant le pont avec les réalités québécoises.






Table ronde sur l'espace et les soins dans l'habitat pour aîné.es


Le 18 février dernier, cette table-ronde a réuni trois expert.e.s du vieillissement au Québec, soit Maude Benoît, Sébastien Lord et Julien Simard pour se pencher plus particulièrement sur la question de l’espace et des soins dans l’habitat pour aîné.es. En effet, le vieillissement sur place semble l’option souhaitée par de nombreuses personnes vieillissantes au Québec. En réalité, ce choix résidentiel est beaucoup plus complexe qu’il en a l’air et les obstacles à sa réalisation, nombreux. Nous vous avons donc convié à un état des lieux général, qui nous a permis de comprendre pourquoi vieillir sur place est compliqué au Québec. Saisir ensemble l’espace et le soins dans l’habitat pour aîné.es ouvre aussi des possibilités pour la création de nouvelles options résidentielles pour les personnes vieillissantes et leurs proches, tout en essayant de ne pas recréer les mêmes barrières.



 

L'événement a été produit en collaboration avec le Centre de recherche sur les innovations et les transformations sociales (CRITS) associé à l’École d’innovation sociale Élisabeth-Bruyère de l’Université Saint-Paul.